Qui sommes-nous ?

Le champ d’action de la Fondation est la mobilité sociale.

Depuis 2002, la Fondation Transdev porte l'engagement solidaire et citoyen du Groupe de transports publics Transdev et de ses collaborateurs dans les villes et les territoires où l'entreprise est implantée. La Fondation a choisi d’intervenir dans le champ de la mobilité sociale en soutenant des initiatives qui permettent aux individus d’avancer et de progresser dans leur parcours de vie. Les actions financées par la Fondation doivent permettre cette mobilité sociale, elles concernent les thématiques suivantes : l’Education, l’Emploi, la Culture, le Sport, la Santé, la Médiation sociale.

Missions

objet

La Fondation Transdev soutient le démarrage ou la consolidation de projets locaux portés par des associations ou des organismes de l’économie sociale, qui participent à promouvoir une mobilité facteur d’accès à l’emploi, vecteur de solidarité, génératrice de lien social et plus responsable.

Enjeux

  1. L’emploi et l’insertion sont des enjeux majeurs des politiques territoriales : la Fondation Transdev agit pour faire de la mobilité sous toutes ses formes un levier d’intégration sociale et économique.
  2. La cohésion sociale est un enjeu majeur du « bien vivre ensemble » : la Fondation Transdev s’attache à rapprocher les populations et les cultures, les quartiers et les territoires.
  3. La citoyenneté est un enjeu majeur de la démocratie : la Fondation Transdev encourage l’engagement responsable et le respect de l’autre dans l’espace public.
  4. Les solutions ne se décrètent pas mais doivent se co-construire : la Fondation Transdev se veut un partenaire privilégié des collectivités locales et des acteurs associatifs.

 

Valeurs

Solidarité

Condition de la cohésion sociale, la solidarité avec les populations en difficulté nous concerne tous. Les associations sont ici en première ligne car elles agissent sur le terrain. Afin de ne laisser personne sur le bord du chemin, la Fondation Transdev s’investit à leur côté pour faire vivre cette solidarité de proximité.

Citoyenneté

Dans une société en crise et en recherche de repères collectifs, la responsabilité d’acteur dans la cité est une valeur à affermir. Développer la faculté de vivre ensemble à partir d’une expérience partagée de la mobilité : cette ambition donne sens à l’action de la Fondation Transdev au cœur des villes et des territoires.

Engagement

Au service de l’intérêt général, les porteurs de projets croient en ce qu’ils font et sont capables d’entraîner les autres dans leur action. Les femmes et les hommes de la Fondation Transdev sont à leur image : à l’écoute des besoins, proches des réalités, engagés avec eux pour le bien commun.

Ce que la fondation ne finance pas >

Champs d'action

Axe emploi

Seront sélectionnés des projets locaux d’insertion économique qui concourent à l’insertion ou la réinsertion des personnes éloignées du monde du travail en leur apportant une formation, un accompagnement de proximité et/ou une compétence en matière de mobilité.
Critères : L’insertion est définie par l’obtention d’une formation ou d’un contrat de travail, quel qu’il soit, à l’exception de l’intérim. L’aide à la mobilité est définie comme un accompagnement pour permettre à la personne de se déplacer : le projet doit concourir à lever les freins psychologiques, les freins matériels et financiers (obtention du permis, entretien et réparation).

Axe éducation

Seront sélectionnés des projets qui contribuent à réduire les inégalités en matière d’éducation, vise à l’autonomisation des bénéficiaires et leur permettent de devenir des citoyens, acteurs de leur vie. Des initiatives qui permettent aux jeunes de préparer leur avenir, de s’insérer ou se réinsérer dans un parcours scolaire, une formation ou directement le milieu professionnel.
Critères : les publics prioritaires sont les jeunes vivant en zone rurale et/ou montagnarde isolée, et dans les quartiers sensibles en milieu urbain. Les enfants de famille monoparentale sont également prioritaires.

Axe culture

Seront sélectionnés des projets dans les domaines de l’art, de l’histoire, la littérature, etc. qui permettent aux individus de découvrir de nouveaux univers, de s’y épanouir, de développer leur esprit critique. Ces projets doivent contribuer à réduire les inégalités d’accès à la culture (codes sociaux) pour des personnes qui en sont éloignées.
Critères : Personnes n’ayant pas facilement accès à l’offre culturelle d’un territoire pour des critères d’éloignement, de ressources financières, de handicap ou pour toute autre raison liée à la vulnérabilité ou la précarité.

Axe santé

Seront sélectionnés des projets qui permettent de lutter contre les effets ou conséquences de la maladie, notamment après les traitements : maintenir les personnes dans une forme physique et/ou psychologique afin qu’elles puissent rester ou se réinsérer dans une activité sociale ou professionnelle et ne se replient pas sur elles-mêmes.
Critères : Personnes dont la condition physique et psychologique a été altérée par la maladie, le handicap ou un accident. But : insertion ou réinsertion, sociale et/ou professionnelle.

Axe sport

Seront sélectionnés des projets qui permettent aux personnes d’apprendre les règles du vivre ensemble, d’expérimenter la cohésion de groupe, de développer du lien social, de vivre la mixité sociale.
Critères : Concernant le développement de lien social et la mixité, le projet doit favoriser les rencontres avec des personnes de toutes origines sociales, religieuses, culturelles, etc. Ces projets doivent s’accompagner d’un programme pédagogique en partenariat (école, association, maison de quartier) qui montre en quoi il n’est pas seulement un projet de découverte ou d’apprentissage d’un sport.
Exclusion : le sport de compétition.

Axe médiation sociale

Seront sélectionnés des projets visant à reconquérir l’espace public des territoires fragilisés, enclavés, isolés, permettant aux personnes d’y circuler, d’y vivre, d’y travailler et de s’y développer en toute sécurité ; des initiatives contribuant à réduire l’exclusion et les fractures sociales en favorisant l’accès de tous aux services essentiels. Ces projets répondent à des enjeux de cohésion sociale d’équité territoriale et débouchent sur un partage apaisé de l’espace public.
Critères : sont prioritaires les projets qui ont une dimension de mobilité roulante et/ou sociale, qui permettent de créer ou de s’insérer dans les activités d’un quartier ou d’un territoire isolé. Les projets doivent être portés par des associations locales et avoir une dimension partenariale forte intégrant différents acteurs du territoire concerné.

Une Fondation incarnée par sa gouvernance

La Fondation Transdev est présidée par Thierry Mallet, Président directeur général du Groupe Transdev. Elle est administrée par un Comité exécutif qui se réunit une à deux fois par an pour orienter la stratégie de la Fondation et décider des projets à soutenir.

Comité de projets

Le comité de projets examine en détail les demandes présentées par les associations et présélectionne des projets qu’il soumet au Comité exécutif.

 

 

En savoir plus >

Comité exécutif

Instance de gouvernance de la Fondation, le Comité exécutif compte 13 membres : 6 représentants du Groupe Transdev et de ses réseaux, et 6 personnalités extérieures représentant les partenaires de la Fondation, dont 4 élus locaux et 1 représentant de la Fondation de France, membre de droit.

En savoir plus >

L'alliance exclusive de trois partenaires aux rôles complémentaires

  • Fondation de France

    En se plaçant dès l’origine sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Transdev a fait le choix de la transparence.

    En savoir plus >
  • Groupe CDC

    Avec le soutien constant de la Caisse des Dépôts, la Fondation Transdev œuvre résolument pour un service durable aux territoires.

    En savoir plus >
  • Trans.cité

    Grâce au partenariat de toujours avec l’association Trans.Cité, la Fondation Transdev intègre son action dans un champ sociétal élargi et novateur.

    En savoir plus >

Un écosystème décentralisé

Une organisation transversale

Si la gouvernance de la Fondation est centralisée, son activité est décentralisée. Elle repose sur l’engagement des collaborateurs du Groupe Transdev, au sein de réseaux de transports publics en prise directe avec les collectivités et les associations. Relais des valeurs de l'entreprise et de sa Fondation, les correspondants locaux et parrains de projets valorisent la politique de proximité de Transdev en tant que partenaire de confiance, créateur de lien social et acteur pour l'emploi.

Une chaîne d'acteurs ancrée dans la vie locale

Le correspondant local, un maillon essentiel de la fondation

Collaborateurs du Groupe Transdev dans les villes et les territoires, les correspondants représentent la Fondation auprès des collectivités locales, des porteurs de projets et de leurs partenaires. Cette fonction bénévole de « correspondant local de la Fondation » est reconnue au sein de l'entreprise.

En savoir plus >

Le parrain, la cheville ouvrière du partenariat de projet

Les parrains sont également des salariés du Groupe Transdev immergés dans les villes et les territoires. Sans rôle institutionnel au sein de la Fondation, ils sont volontaires pour accompagner personnellement un projet et son (ses) porteur(s).

En savoir plus >

Une équipe dédiée au pilotage de la Fondation

Le pilotage opérationnel de la Fondation est assuré par une équipe permanente conduite par Stéphanie Bachelet, Déléguée générale de la Fondation Transdev. Ses missions : animer la vie de la Fondation, identifier les besoins dans les territoires et valoriser les projets soutenus.

En savoir plus >